9 ans déjà que j’ai quitté la Martinique

 

C’est officiel, ça fait 9 ans déjà que j’ai quitté la Martinique pour partir étudier à Paris. Au début j’avais signé pour un aller-retour. Un contrat à durée déterminée de 5 ans loin de ma famille et de ceux que j’aime, juste le temps d’obtenir mon master en marketing et de revenir « au pays ».

Le départ

Je me souviens du jour de mon départ à l’aéroport, du regard sérieux et confiant de ma maman. Un regard qui ne laissait rien paraître de sa tristesse ou de ses inquiétudes. J’ai reçu un câlin de départ et une consigne que je n’oublierai jamais : tu sais pourquoi je t’envoie. Quand votre mère vous dit ça et que vous l’aimez, vous vous y tenez (du mieux que vous pouvez).

Je me rappelle des pleurs de mon petit frère de 3 ans à la porte d’embarquement, du regard triste de ma sœur. Je me souviens également de ce mélange d’excitation et de peur à l’idée de partir en France seule et pour la première fois. 18 ans à peine, la tête remplie de rêves, j’avais une volonté de partir à l’aventure, de grandir.

Ce départ que je vous raconte, de nombreuses personnes l’ont vécu et le vivrons encore et encore. Sachez que la plupart des antillais que vous rencontrez ici, en France métropolitaine, sont partis pour étudier, travailler ou pour toutes autres raisons personnelles…

Dans l’avion

A travers le hublot, j’ai vu mon île paradisiaque devenir de plus en plus petite puis disparaître à travers les nuages. J’ai serré les dents et respiré pour maîtriser les flots de larmes qui abandonnaient mon corps petit à petit. J’ai ressenti le premier déchirement de toute ma vie.

La vie en Ile-de-France/Paris

Lorsque l’on reçoit sa lettre d’admission 8 mois avant la rentrée en école ou à la fac, on est à mille lieux de savoir ce qui nous attend réellement. Il faut une bonne dose de courage, de débrouillardise, et de volonté pour tenir seul car les coups durs frappent sans prévenir : les premières températures négatives, les problèmes d’adulte qu’on ne connaissait pas avant, les mauvaises notes alors que l’on se défonce pour réussir, le découvert bancaire (parce qu’on a jamais eu autant de choses à payer), le premier noël loin de la famille. La liste peut être longue. Sé pas piess rigolade ki la ! (Ce n’est pas de la rigolade)

Bonne nouvelle (ou pas), ça fait maintenant 9 ans que je suis ici, ça signifie que je ne suis pas retournée en Martinique comme prévu et que j’ai tenu bon. Mon cursus universitaire n’a pas été linéaire, j’ai fini par en faire à ma tête. J’ai étudié, j’ai arrêté, j’ai voyagé, j’ai repris…
Pourquoi étudier, décrocher son diplôme puis son CDI, se fiancer, acheter une maison, se marier et faire des enfants ? Ce n’est pas pour moi ça.

Il nous faut parfois des situations violentes ou inconfortables pour changer notre routine et révéler des choses dont on ne se sentait pas capable avant ça.


La recherche de mon premier boulot

Au bout de 2 ans en IDF mes parents ont réduit considérablement le nombre de virements; à la quatrième année d’études ma mère a tiré le frein à main et coupé les vivres. Allez ma fille ! It’s time to grow up. A peine sortie de licence, il me restait deux années d’études. Avec un loyer de fou à payer et le coût de la vie d’un étudiant à Paris, la seule option évidente était de suivre mes études en alternance. Saluuut Indépendance.
Ces deux dernières années ont été les meilleures. Votre loyer est payé, l’employeur paie votre formation et si vous vous débrouillez bien, il vous reste des sous pour vous faire plaisir.

Et après?

J’ai terminé mes études en alternance, je vis toujours en IDF, je suis à 100% indépendante. Merci maman et papa pour votre soutien pendant mes premières années.

J’ai décroché un CDI (par la force des choses) et je pense déjà au jour où je plaquerai tout. Je ne retournai pas en Martinique pour le moment.

De nombreux blogs et articles ont mis en avant les jeunes qui reviennent au pays mais je tiens à souligner que tout le monde ne se sent pas prêt à le faire.  Je ne pourrai pas parler à la place des autres mais depuis nos pays d’adoption, la France, le Canada, le Royaume-uni, etc, nous avons tous nos rêves, nos ambitions et nos modes de vie loin de la Martinique. Cette vie n’est pas toujours facile, nos familles nous manquent, l’air de notre île également, mais ce sont des choix assumés dans le but d’accomplir nos rêves ou nos objectifs.

Réseaux sociaux : on protège son couple ?

Ne vous est-il jamais arrivé de vous demander qu’est-ce qu’il/elle fabrique tout le temps sur les réseaux sociaux ou sur son téléphone ?

Il y a quelques années j’étais en couple avec quelqu’un qui passait beaucoup de temps sur Facebook. Du réveil au coucher, pour le perso, pour le boulot, pour discuter... Son utilisation prolongée de ce réseau social me rendait ouf. Smartphone lors du dîner ou au restaurant, smartphone au lit avant de dormir…Smartphone ici et là.

De façon général, j’aime les nouvelles technologies, je fais partie de la génération Y, pourtant je déteste toutes ces choses qui font que nous sommes constamment penchés sur nos téléphones au lieu d’apprécier l’instant présent. Ça m’arrive d’observer les gens, notamment dans les soirées entre amis. La plupart sont penchés sur Facebook, Instagram ou Snapchat, tous en train d’alimenter leur vie virtuelle. Dans le couple, l’utilisation des réseaux sociaux est une toute autre histoire et il est bien connu que ça fout la m**de.

Ne touche pas mon téléphone !

Le smartphone est devenu un objet intime, une prolongation de nous-même. Certains le rendent inviolable à l’aide d’un mot de passe et d’autres n’hésitent pas le à protéger avec leur empreinte digitale. A trop vouloir rendre son smartphone inaccessible on risque de soulever des suspicions et de donner l’impression que l’on cache des choses pas très jolies.

Les réseaux sociaux ont ouvert le champ des possibles. La liste des choses extraordinaires que l’on peut faire grâce à eux est énorme. Malheureusement son usage a engendré l’apparition de nouveaux maux dans notre société. Au sein du couple leurs usages prolongés favorisent souvent de la méfiance ainsi que de l’incompréhension; ce qui peut affaiblir l’entente et la communication entre deux personnes.

Les réseaux sociaux dans le couple (pour les nuls)

L’équilibre relation /réseaux sociaux entre certaines personnes se fait naturellement en général mais pour maintenir un équilibre entre le couple et ses 10 réseaux sociaux favoris,  à mon sens, il faut:

Gérer voire diminuer le temps passé sur les réseaux sociaux en présence de sa moitié

A quoi bon solliciter la présence de l’autre si toutes les 5mn on regarde son téléphone, on commente des choses sur Facebook ou on discute sur Messenger. C’est assez malpoli, ou au pire, on donne l’impression qu’on s’ennuie et que le contenu de son téléphone est nettement plus intéressant que son/sa chéri(e).

Poster correctement ses contenus
A moins de vouloir finir avec une crise de jalousie chaque semaine on évite de poster constamment des photos affriolantes de soi sur les réseaux sociaux. Les statuts concernant votre relation sont à proscrire également : « Saoulée, marre de ces mecs menteurs et infidèles. » Vos problèmes ne concernent que vous et vous risquez d’embarquer la terre entière dans votre couple et de faire couler le navire.

Etre transparent vis à vis de l’autre (Pas menti)
N’oubliez pas que les réseaux sociaux ainsi que les smartphones embarquent pas mal de fonctionnalités (appareil photo, géolocalisation, etc.) Mais cela vous le savez déjà. Je le redis, juste au cas où, car certains tombent toujours dans le panneau. Se serait bête de dire que vous vous trouvez à un point A quand votre amie Laura publie 5 min plus tard une photo de vous et elle en train de vous amuser @laSpringBreak.

Arrêter de discuter avec des gens (du sexe opposé) que vous ne fréquentez pas dans la vraie vie
Je ne ferai pas de commentaires sur ce point. Il parle de lui même.

Décider naturellement de ce qui est acceptable sur les réseaux sociaux
Si certains ne se questionnent pas sur l’utilisation prolongée de leur moitié sur les réseaux sociaux, il est bien connu que ça met souvent la pagaille dans un couple tôt ou tard. Problèmes du couple A,B,C + réseaux sociaux = Big problem.

N’hésitez pas à mettre à plat ce que vous n’appréciez pas ou ce qui risquerait de vous contrarier. Dans tout les cas, tant qu’une définition commune du respect dans le couple est présente, les choses « roulent » toutes seules à vrai dire.

 

Allez les copains, faites l’amour, pas la guerre !

Shopping : 5 conseils anti-bankrupt

En 8 ans de vie à Paris j’en ai vu passer des périodes de soldes. Cette période bénie ou maudite au choix où l’on ressent une forte envie d’acheter alors qu’on a tout ce qu’il nous faut ou presque. L’appel des vitrines et des bonnes affaires est si fort qu’on fini par craquer alors qu’on c’était promis la dernière fois qu’on n’achèterait plus rien avant 5 ans.

À l’époque lorsque j’étais encore une étudiante avec un (très) faible pouvoir d’achat, je me suis vite rendue compte que la période des soldes était le moment parfait pour faire quelques achats et trouver les pièces maîtresses de ma garde de robe.

Je ne suis plus étudiante maintenant, mais je peux dire que c’est une habitude ancrée et que je ne laisserai pas les diktats de la mode et les marketeurs me mener par le bout du nez. Alors OUI aux achats mais aux achats intelligents.

Qu’est ce qu’un achat intelligent ? Il s’agit d’un achat pratique,utile et durable.

J’évite de perdre la tête dans les magasins devant tout ce que je vois car soyons honnêtes un moment, combien de fois avons nous craqué pour une paire de chaussures ou un vêtement que l’on a jamais porté ou que l’on a porté qu’une seule fois dans sa vie.

 

1- Connaissez-vous vous même

Cette jupe est belle, sexy, tout ce que vous voulez mais allez vous vraiment l’assumer ou la regarder avec regret dans votre armoire ? Le but, selon moi  lorsque l’on achète quelque chose, c’est d’être sûr  à 90%  de le porter sans conditions et sans gènes. Alors mesdames, messieurs, déposez cet article s’il risque de rester dans votre armoire.

 

2- Rangez et scannez votre armoire 

L’avantage d’avoir une armoire rangée est de pouvoir retenir l’essentiel de son contenu en faisant un petit travail de mémorisation. Eh oui, il y a toujours des avantages à faire un peu de rangement.  Lorsque vous ferez votre shopping vous serez capable de savoir si vous avez des vêtements complémentaires à la maison qui irait avec votre nouvelle jupe ou votre nouvelle paire de chaussures.

Avant d’acheter, il suffit de se poser quelques bonnes questions. En visualisant ce que j’ai déjà à la maison, avec quoi pourrai-je porter cette robe, cette jupe ? Dans quel contexte ? Suis-je à l’aise avec la longueur, la matière etc ? Et la question qui tue (facultative pour les serial moddeuses) : en ai-je vraiment besoin ? L’interrogatoire…

N’acheter pas pour suivre la mode ou les filles d’Instagram si au bout du compte votre achat restera au fond de votre placard pendant 2 ans. En plus vous serez habillées comme tout le monde.

Petite anecdote : à plusieurs reprises j’ai acheté des chaussures à talons car je les trouvais magnifiques. Ces jours là, j’ai fait ce que l’on appelle un achat impulsif, donc non nécessaire ou prévu. Certaines de ces chaussures n’ont jamais été portées car elles sont inconfortables. Bien sûr je les regarde avec regret en me disant qu’il faut vraiment que je les donne.

 

3 – Un achat = un contexte

Je préfère de loin acheter selon des contextes ou de vrais besoins. Exemple : j’ai une sortie, un anniversaire, je m’achète une tenue (que je pourrai porter de nouveau pour d’autres occasions ).
J’ai besoin d’une tenue plus élaborée pour aller travailler, je me crée un style vestimentaire composé de quelques pièces qui me mettront en valeur.

 

4 – Chic and cheap

Certaines sont déjà tombées dans le pièges des articles pas chers ? En Île-de-France les marchés proposent de nombreuses choses à prix cassés et on se laisse vite tenter en pensant faire de bonnes affaires.

Si on à l’œil, on peut parfois trouver des choses intéressantes, toutefois, ce genre d’achat vous coûtera cher tôt ou tard. Comme on dit chez moi en créole  » bon maché ka coûté chè« . C’est d’ailleurs difficile d’avoir un total look chic avec des choses cheap. Les achats d’articles de mauvaises qualité vous obligeront à les remplacer assez vite, au final vous n’aurez pas vraiment fait une bonne affaire.

 

5 – Les modes se font et se défont

Écoutez votre style intérieur, il vous guidera pour choisir des choses qui vous ressemblent. N’ayez pas peur d’ajouter une touche d’originalité, une part de vous.

Voila vous l’aurez compris, parfois réfléchir deux secondes avant d’acheter ne fait pas de mal, tout le monde à ses propres habitudes d’achat, sa façon de vivre, mais doit-on vraiment acheter tout ce que l’on voit ?

Qui a fait les soldes ? Lol.

 

Un long weekend à Djerba

 

Des plages sauvages, des plats savoureux ou encore un personnel hôtelier qui vous chouchoute, voici un petit résumé de ce qui vous attend si vous vous rendez sur l’île Tunisienne de Djerba pour un long weekend. Située à 2h40 environ de Paris, Djerba est un petit havre de paix qui vous dépaysera à coup sûr. Je me suis rendue sur l’île durant le weekend de Pentecôte afin de visiter ce territoire authentique et changer d’air.

Je n’ai pas choisi la meilleure période pour visiter l’île car nous étions en période de ramadan. L’ambiance générale était très calme,  la majorité des centres d’intérêt et autres lieux de loisirs étaient fermés. Toutefois, cela m’a permis de me reposer et de profiter des choses simples que l’on peut faire lors d’un voyage.

Sortez les carnets, je vous dis tout, sur mon organisation et le déroulement de ce voyage.

Le budget

Pour se rendre à Djerba vous n’aurez pas besoin de faire des heures supplémentaires ou d’économiser pendant 1 an pour peu que vous vous y preniez à l’avance et que vous choisissiez correctement votre période de séjour.

Pour ma part, j’ai payé mon billet A/R – vol direct sur la compagnie Air Transavia à 198€. Je m’y suis prise un mois et demi à l’avance pour un départ un vendredi à 6h40. 

Le prix pour 3 nuits à l’hôtel (le Royal Garden Palace) en demi-pension a été d’environ 90€, soit 180€ pour deux personnes.

Par rapport au budget sur place, je dirai que j’ai dépensé une centaine d’euros, ce qui est correct par rapport à la durée du séjour et à la devise locale (le dinar Tunisien). Quoi qu’il en soit le budget dépend de chacun et de ce que l’on souhaite faire pendant son séjour.

Le choix de l’hôtel : le Royal Garden Palace*****

J’ai réservé une chambre à l’hôtel Royal Garden Palace via un site comparateur d’hôtels. J’ai du prendre 4 jours pour me décider car il y a beaucoup d’hôtels 5 étoiles sur la côte Est de Djerba. Ils se valent tous plus ou moins mais les commentaires des clients font parfois la différence.

Pour faire mon choix et éviter les mauvaises surprises, je favorise les commentaires et les photos récentes des clients. Cela permet de voir à quoi ressemble véritablement un hôtel.  Les photos officielles ne reflètent pas toujours la réalité et présentent souvent l’établissement sous son meilleur jour.

Le Royal Garden Palace se situe près d’une grande route bien desservies par les taxis. On accède en quelques minutes aux lieux touristiques et aux villes de Houmt Souk et Midoun.

L’hôtel propose plusieurs formules dont la formule all inclusive et la formule demi-pension. J’ai opté pour la demi-pension (breakfast only) afin de goûter à la cuisine locale et manger autre chose que ce qui est proposé dans un buffet à volonté. Autre point non négligeable, le personnel est agréable et se tient toujours à votre disposition si besoin.


Comment se déplacer ?

Pour se déplacer sur l’île vous pouvez prendre un taxi facilement reconnaissable à sa couleur jaune. Vous n’aurez pas à partager votre course façon Ub*r pool comme cela se fait parfois à Marrakech. De plus, les chauffeurs mettent toujours leur compteur, vous n’aurez pas besoin de négocier le prix de votre course.

Enfin, si on veut avoir un peu plus de liberté et sillonner l’île par soi même, on peut louer un scooter pour une demi-journée  (54 dinars / 20 euros) ou plus. Il suffit de se rapprocher du bureau des activités de son hôtel ou de se rendre directement chez un loueur de scooter.

Je vous conseille de télécharger l’application Maps Me. Elle vous permet d’avoir un GPS en mode hors ligne et elle est assez précise. Elle est d’une grande utilité si vous louez un scooter.

Les visites

Les activités typiques proposées à Djerba sont :

  • la balade à dos de dromadaire
  • la balade à cheval ou en calèche
  • la balade en buggy ou en quad

Pour mon deuxième jour sur l’île, j’ai choisi la balade à dos de dromadaire proposée par l’hôtel. La balade prévoit la traversée d’un village de maisons aux couleurs vives bordées d’oliviers et d’aloes pour se rendre aux lagunes salées. Par la suite, on remonte vers la côte sud de l’île pour retourner au point de départ. La durée moyenne de cette activité est d’1h30.

Djerba explore park

L’achat d’un ticket au Djerba explore park donne accès au musée et à la ferme aux crocodiles. Pendant la période du ramadan, il n’y pas beaucoup de touristes dans les parages. C’est assez agréable car il n’y a pas de bousculades et on ne fait pas la queue pour voir deux crocodiles.

Mes restaurants préférés ?

D’habitude je compte sur l’application de Trip Advisor, mais je dois avouer que j’ai organisé mon séjour au jour le jour.  Avec le ramadan, les habitudes commerciales peuvent changer. J’ai préfèré questionner les locaux pour leur demander qu’est ce qui vaut le détour en termes de restaurants. On m’a conseillé le restaurant la lagune et la princesse d’Haroun.

Pour trouver un bon restaurant : les locaux auront toujours les meilleurs recommandations par rapport aux sites ou applications de voyages.

Que dire de plus ? Je n’ai pas été déçue du tout. Le restaurant la lagune est un restaurant Djerbien authentique situé à proximité de la mer. Il servent principalement des fruits  de mer. La carte est minimale et les tarifs sont corrects.

En revanche, le restaurant la princesse d’Haroun, situé près de la Marina de Djerba, est un peu plus sophistiqué. Le cadre est original, la carte un peu plus élaborée et les tarifs plus élevés.

Pour les deux ca a été un délice. J’y retournerai si je voyage de nouveau à Djerba.

Restaurant la Lagune

 

Restaurant la princesse d’Haroun

Shopping 

Si vous souhaitez faire du shopping et acheter des objets locaux, je vois un seul endroit : le souk de Houmt Souk. Avant de vous y rendre, renseignez vous quant aux jours d’ouverture.

Pour être honnête, je n’ai pas apprécié cet endroit et je n’y retournerai pas. Je vous en parle juste dans ce paragraphe car vous pourriez être curieux et désireux de vous faire votre propre opinion.

Alors pourquoi ? Je n’ai pas aimé les méthodes de négociation employées, cela ressemblait beaucoup à du forcing. Les vendeurs font tout pour vous faire rentrer dans leur magasin et vous faire acheter quelque chose. Vous aurez beau annoncer dès le début que vous ne voulez pas acheter, ça ne les arrêtera pas, bien au contraire.

Bref, je n’en dis pas plus mais si un jour vous vous retrouvez dans cette situation, restez poli et très ferme.

 

Xoxo Alexis.

 

 

Les belles plages – Martinique#4

Hello tout le monde, j’espère que vous allez bien. Ici il fait beau, il fait chaud, les températures estivales s’installent à Paris. Cela me donne envie d’aller à la mer et de vous parler des belles plages à voir en Martinique.

Paris, est une ville agréable au printemps mais quand il fait trop chaud ça devient vite désagréable. Durant cette saison, je ressens le besoin d’aller à la plage (je ne compte pas les plages de galets ou les plages avec une eau à 10 degrés – No way ). Mon entourage est parfois fatigué de me voir excitée dès que je vois un rayon de soleil. Que voulez vous, le soleil c’est ma vitamine et dans ma tête qui dit soleil, dit plage et vise versa.

Les belles plages à voir en Martinique

En Martinique on retrouve différents types de plages selon leurs localisations. Je m’explique, les plages du nord sont différentes des plages du sud. Par ailleurs, les plages situées à l’est de l’île possèdent un autre charme par rapport à celles situées à l’ouest. Dans tous les cas, tout le monde y trouve son compte, et quelque soit votre choix entre l’est/ l’ouest ou le nord/sud, la Martinique vous surprendra agréablement avec ses plages tropicales et ses eaux chaudes (autour de 27 degrés selon la saison).

Les plages du Nord et les plages du Sud 

Les plages situées au sud sont les plages « chouchous » des touristes et des locaux. Cette année lors de mon séjour, je ne suis pas allée à la plage des grandes anses des salines, pourtant j’aime cette plage et je ne rate pas une occasion d’y aller. Elle fait partie du top 5 des plus belles plages de l’île.

J’ai préféré des coins plus calmes et intimistes comme ceux que l’on retrouve dans le nord. Les plages sont plus « sauvages, le sable est noir et brillant, etc, etc. Je vous en parle tout de suite.

Les plages de sable noir sont situées majoritairement dans le nord de l’île à cause des roches volcaniques issues de la Montagne Pelée. C’est d’ailleurs dans cette partie nord que l’on retrouve les plages les plus sauvages et les moins touristiques, oui je me répète. Les plus beaux coins sont au niveau du littoral, au Carbet, entre le Carbet et Saint-Pierre ou encore au Prêcheur.

La dernière fois je vous parlais des restaurants martiniquais que j’ai testés, dont celui de l’habitation Céron situé au Prêcheur. A quelques centaines de mètres se trouve la plage de l’anse Céron qui est très belle et authentique.

Plage de l’Anse Céron (Nord-ouest de l’île)

Les plages situées à l’ouest versus l’est (mer caraïbes vs océan atlantique)

Les plages les plus calmes et les plus prisées se situent à l’ouest, du coté de la mer Caraïbes. Le sable fin et les fonds marins attirent et permettent de s’adonner au snorkeling ou à d’autres activités comme le canoë kayak, le paddle, etc. Il y a peu de vagues en général, la baignade est agréable surtout si vous y emmenez vos enfants (une exception pour les plages situées au Diamant, elles sont assez houleuses).

En revanche, dans la partie est de l’île, les plages possèdent une configuration différente et la mer est parfois plus agitée dans certaines zones. Il faut dire que l’on est du coté de l’océan Atlantique.

Les plages coté est sont appréciées pour pratiquer les sports de glisse. On retrouve les surfeurs à la « plage des surfeurs » à Tartane Trinité, ou encore à Sainte-Marie. Un peu plus au sud-est, les kite-surfeurs se font plaisir à la pointe Faula, au Vauclin ou à la plage de l’anse Michel à Sainte-Anne.

Sachez que la plage de la pointe Faula est spéciale. C’est la plage idéale pour les plus petits car le niveau de l’eau est très bas, même en vous éloignant vers le large progressivement.

 

Je vous invite à venir visiter cette belle île et à tester par vous même. C’est encore mieux en vrai !

 

Plage de la Pointe-Marin à Sainte-Anne (Sud-est de l’île)

Îlet chevalier – Sainte Anne (Sud-est de l’île)

Plage de ti-sable – Les Anses d’Arlet (Sud-ouest de l’île)

 

Et vous, quelles sont vos plages préférées en Martinique ?

Xoxo, Alexis.

 

5 lieux branchés où manger et boire en Martinique #3

5 lieux branchés où manger et boire en Martinique

Hello hello tout le monde, je vous ai longuement parlé de la Martinique ainsi que de son Carnaval, je continue sur cette lancée pour vous faire découvrir quelques restaurants et bars que j’ai appréciés pendant mon séjour. Vous avez déjà entendu parlé des accras et des ptits punchs mais cassons le cliché aujourd’hui, puisque la Martinique à beaucoup plus à offrir en termes de restauration.

Ma préférence va pour la région du nord Caraïbes où j’ai trouvé que les restaurants / bars proposaient des ambiances plutôt éclectiques, boho par rapport à ce que l’on trouve dans le sud de l’île.

Mon top 5 des restaurants / bars

Je vous livre mon top 5 (dans l’ordre) des restaurants / bars où je me suis le plus régalée. Je passe donc la sélection des restaurants que l’on peut trouver sur les sites spécialisés et vous propose des adresses moins touristiques et plus charmantes où vous pourrez vous mélanger à une population plus locale.

Le restaurant de l’habitation Céron (le Prêcheur) : un restaurant apprécié pour la qualité des plats, la présentation, le service et le cadre luxuriant. Les plats ne sont pas copieux mais tout se déguste comme il faut. Vous pourrez y voir le  zamana, plus bel arbre de France, bicentenaire.

Le beach grill (le Carbet) : 8/10 pour la qualité des plats, le cadre et le bon rapport qualité-prix.

Le Lili’s beach bar ( Schoelcher) : petit bar branché au bord de la plage que j’apprécie plutôt pour ses cocktails et son ambiance. Je ne suis pas fan de leurs burgers par contre.

Le Shell’s (Case Pilote) : très bon et copieux, cadre sympathique et original. Pour manger sur la « mezzanine » à la belle étoile vaut mieux réserver à l’avance.

Le restaurant Pignon sur Mer (les Trois îlets) : restaurant traditionnel du Sud, un peu touristique. Les plats sont bons et le service est correct. La vue sur la plage de l’anse à l’ane vous séduira à coup sûr.

 

Le restaurant de l’habitation Céron 

Le beach Grill

Le Lili’s beach bar

Mes plats et cocktails préférés

Cette année l’award revient à la piña Colada (classique je sais mais je ne m’en lasse pas) ainsi qu’à la despirinha que je ne connaissais pas avant ce séjour. Il s’agit d’un cocktail à base de caïpirinha et de bière Desperados.

Pour les plats, j’opte toujours pour les fruits de mer car j’en mange peu à Paris et j’en raffole. Lorsque je suis en Martinique mes préférences vont pour : la langouste grillée, le fricassé de lambi et le poissons grillé. Bon j’avoue, j’aime beaucoup plus de choses mais si je devais toutes les citer la liste serait très très longue.

Et vous, quelles sont vos bonnes adresses et vos plats préférés en Martinique ?  

Dans le prochain épisode sur la Martinique, je vous parlerai des belles plages à voir pour se baigner et se prélasser au soleil.

 

XoXo. Alexis.

 

Le carnaval de Martinique #2

Bonjour tout le monde, je reviens pour vous parler un peu plus de mon séjour en Martinique et des sorties que j’ai pu faire pendant mon séjour de deux semaines. Je suis partie à la fin du mois de février, pendant la période la plus festive de l’année où se déroule le carnaval de Martinique.

Le carnaval de Martinique

Le carnaval est une période festive qui existe depuis l’époque de l’esclavage. Les festivités se déroulent officiellement en février et durent 4 jours, du dimanche gras au mercredi des cendres. Je dis officiellement car les festivités et les défilés commencent dès janvier après l’épiphanie. Chaque commune organise son carnaval et sa programmation comme elle le souhaite.

Les 4 jours gras du carnaval dans la capitale

Le dimanche gras : la capitale (Fort-de-France) se remplit de carnavaliers, locaux, touristes, groupes à pieds, orchestres de rue, etc. Le thème vestimentaire est libre. C’est également le premier jour de sortie de Vaval, le roi du carnaval. Il s’agit d’un mannequin géant fabriqué à base de matières inflammables (papier mâché, feuilles, bois… ) Vaval représente généralement une satyre du contexte économique et social de l’île.

Le carnaval est une grande fête à ciel ouvert s’étirant dans les grandes artères de la capitale. Des millions de gens et carnavaliers déguisés y défilent et dansent de 13 h jusqu’à la tombée de la nuit. Des événements pour les enfants sont également prévus.

Le lundi gras : le thème de cette journée est généralement blanc en référence aux mariages burlesques.  De nombreuses personnes sont souvent habillées en « mariés ». Les hommes déguisés en épouse et les femme habillées en époux .

Le mardi gras : tout le monde est vêtu de rouge. Les diables rouges sortent pour effrayer les enfants.

Le mercredi des cendres : dernière journée des festivités et jour de crémation de Vaval. La crémation se déroule en soirée sur la place de la savane à Fort de France. Pour signifier ce moment de deuil, on s’habille en noir et blanc.

Les soirées du Carnaval 

Le carnaval met l’accent sur la dérision et l’exagération.  Vous êtes prévenus, tout est presque permis. D’ailleurs, la fête continuent le soir dans des soirées à thème qui ont lieu dans des endroits privés ou dans des discothèques.

Les organisateurs proposent un thème que les participants suivent ou détournent selon leurs envies. Pour connaitre les soirées vous pouvez rejoindre des groupes sur Facebook ou visiter dès janvier les sites suivants : bizouk.com et monipass.com.

Pour vous donner une idée, lors de mon séjour j’ai participé à deux soirées à thème :

  • La soirée Frevo delicia: elle a été organisée à l’habitation Depaz, avec un thème brésilien. Tout le monde était paré de costumes à plumes et à paillettes. Le seul risque dans cette soirée est de vous prendre quelques coiffes dans la face mais on en ressort indemne.

J’en profite pour souligner que les préventes ne sont pas commercialisés sur internet, une vrai galère si on est pas sur place. On peut acheter ses places uniquement dans des points de vente partenaires (situés en Martinique bien sûr). L’année prochaine peut-être cela changera. Les préventes sont sold out 2/3 semaines avant la date de la soirée.

  • La soirée Marvel super heroes gothass : vous suivez le jeu de mots ? Cette soirée était très héroïque.  Le lieu se situait dans une grande villa à Balata. On pouvait y rencontrer les héros de Gotham city, plus vrais que nature. La Martinique n’a pas besoin de son festival de Comic Con, tout se déroule durant le carnaval. La soirée s’est terminée en beauté avec un « battle entre Djs ».

NB : si vous visitez pour la première fois la Martinique soyez très prudent le soir sur la route qui mène à Balata. Durant les jours pluvieux la visibilité est très réduite dans les virages à cause du brouillard.

Je m’arrête ici pour les soirées et le carnaval. Il reste encore de nombreuses choses à aborder sur cette superbe île qu’est la Martinique. Mon prochain article sur le sujet arrive bientôt.

Et vous ? Quelles soirées du carnaval avez-vous préféré ?

Xoxo, Alexis.